L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DU CINÉMA & DE LA TÉLÉVISION DE MONTPELLIER

AFDAS

FORMATION PROFESSIONNELLE

LE MÉTIER DE RÉALISATEUR DE FICTION TV OU CINÉMA, DE LA CONCEPTION À LA POST-PRODUCTION ECRITURE DE FICTION, ÉCRIRE UN SCÉNARIO DE COURT-MÉTRAGE

Session : du 08 au 26 novembre 2021
Durée totale : 105 heures
Ville : Sète

Le réalisateur est un métier très visible dans les médias, dont les tâches précises sont moins connues et très diversifiées. De la note d’intention à la promotion du film, il est présent. Pendant la phase de préparation, qu’il soit à l’origine du scénario ou non, il rencontre les différents chefs de poste :  image, lumière, son, production, costume … afin de préparer le film. Sur le tournage, il met en scène les séquences, dirigent les comédiens, décide des prises de vues. En postproduction, il travaille avec les équipes montage image et son pour finaliser l’objet audiovisuel (fiction, documentaire, clip, publicité). C’est un métier qui requiert des compétences techniques, créatives et relationnelles.

Horaires :
9h30-13h30 puis 14h30-17h30
Durée hebdomadaire :
35 heures
Effectif maximum :
MAXIMUM : 10
Ville : Sète
Lieu de formation :
Travelling : 191 rue des ateliers
34200 Sète
Financeur :
AFDAS
Public :
Intermittents du spectacle
Clôture des inscriptions :
Selon dossier AFDAS

Programme indicatif :

Présentation :

  • Cette formation propose une découverte et un approfondissement des bases théoriques et pratiques nécessaires à tout réalisateur pour se lancer dans un processus de création.
  • A l’issue de la formation, le stagiaire saura maîtriser les outils techniques et les éléments de langage propres au cinéma. Il aura exercé son œil tant dans les extraits de grands films du répertoire qu’en analysant le travail des autres stagiaires. Il aura expérimenté par lui-même l’écriture, le jeu d’acteurs, la direction d’une équipe, le montage d’un film. Il aura découvert les spécificités propres à la réalisation, à ce processus de création collective.

1ère semaine : Module Ecriture (35h)

JOUR 1 : De l’Idée au Scénario.

  • Un film c’est souvent une bonne idée, mais pas que. Il s’agira ici de dépasser le simple concept pour explorer toutes les potentialités cinématographiques d’une idée de film. Les stagiaires proposeront une première idée de sujet de court-métrage de leur choix.

JOUR 2 : La dramaturgie et la structure.

  • A partir d’exemples tirés du répertoire notamment américain, nous étudierons comment la structure d’un film peut aider le film à gagner en efficacité. Le rôle du conflit et du suspense, renforcent l’intérêt du spectateur, sa participation active.

JOUR 3 : Les personnages.

  • Un personnage est souvent notre porte d’entrée dans l’univers d’un réalisateur. A travers certains schémas narratifs, nous verrons comment le trajet du personnage devient celui du spectateur, comment rendre nos personnages plus complexes et vrais.

JOUR 4 : L’art du dialogue.

  • Le dialogue d’un film est souvent concis, ramassé, sans fioritures. Il existe notamment de nombreuses exceptions, de Rohmer à Tarantino… Nous regarderons comment cette écriture de la parole peut rendre un film naturel, surprenant, méditatif ou bien poétique.

JOUR 5 : Ecriture et analyse des scénarios.

  • Les stagiaires seront encouragés à penser à leur idée de court-métrage les quatre premiers soirs de la formation. La matinée du cinquième jour sera consacrée à l’écriture d’un film de 10 minutes. L’après-midi sera destinée à l’analyse des projets et le choix de deux principaux.

2ème semaine : Module Tournage  (35h)

JOUR 6 : L’étape de la préparation.

  • Avec un accent mis en avant sur le travail avec l’assistant-réalisateur et les rapports avec la production, nous verrons comment la préparation est la première étape pour réussir un film, prévoir les éventuelles embûches, et se projeter au mieux en terrain favorable.

JOUR 7 : L’équipe technique.

  • Un travail productif et créatif avec son équipe est une des manières de réussir une collaboration à la fois harmonieuse et pleine de découvertes avec les techniciens. Nous verrons à quoi chaque poste correspond, et comment tirer le meilleur parti des énergies.

JOUR 8 : La direction d’acteurs.

  • La performance d’un acteur est une imbrication entre un rôle et son travail avec le metteur en scène. Nous répéterons les séquences écrites des deux films retenus. Chaque stagiaire devenant à son tour acteur, pour ressentir, en faisant, le travail des comédiens.

JOUR 9 : Le découpage.

  • Le découpage est souvent établi en France en collaboration avec le chef-opérateur. Mais le réalisateur peut se préparer au mieux avec l’établissement d’une « shot list » voire d’un storyboard. Nous verrons comment anticiper en amont la prévisualisation du film.

JOUR 10 : Le tournage.

  • Les stagiaires tournent les deux projets retenus, un le matin, l’autre l’après-midi. Chaque stagiaire tourne à chaque poste pour les différents plans à filmer, afin de connaître par l’expérience la mise en pratique de chaque poste de travail sur un tournage de fiction.

 

3ème semaine : Module Montage (35h)

JOUR 11 : Les différents styles de montage.

  • A travers certaines analyses de séquences, nous verrons comment le montage peut donner un nouveau regard sur des images tournées. Des outils narratifs comme la voix- off, le flashback, la coupure sonore, seront étudiés, de Resnais à Godard ou à Scorsese.

JOUR 12 : Analyse des rushes.

  • Il est important de pouvoir se confronter au regard des autres et à leur avis, à chaque étape de la production d’un film. Les rushes bruts issus du tournage seront commentés de manière collégiale, afin de mettre en évidence ce qui pourrait être refait, autrement.

JOUR 13 : Le montage des rushes.

  • Les rushes des films seront montés par les stagiaires. La période de montage est un instant privilégié pour réécrire un film dans des directions parfois nouvelles voire opposées à ce qui avait été conçu au scénario. Le film trouve alors une nouvelle vie.

JOUR 14 : Eléments de postproduction, le son, la musique et les effets spéciaux.

  • A travers le mixage, le montage son et par le rôle de la musique, un film peut changer sensiblement de tonalité. L’apport des effets spéciaux est une nouvelle donne également importante aujourd’hui. Nous reviendrons en détail sur cette dernière étape technique.

JOUR 15 : Analyse des travaux.

  • Les différents montages seront ensuite étudiés et mis en rapport. Un temps d’analyse plus global pour la formation, avec un éventuel moment de questions et de réponses, sera aménagé. Suivant les profils de chacun, des pistes pour le futur seront dessinées.

 

Intervenant principal : 

Mickaël GAUDIN/ 10 ans d’expérience/scénariste et réalisateur, 

Objectifs : 

  • Analyser les besoins pour organiser un tournage
  • Diriger son équipe technique et artistique
  • Combiner les mouvements de la lumière, du son et de la caméra
  • Diriger le montage en tenant compte des enjeux artistiques

Appliquer les outils techniques liés notamment à la lumière, au son et au montage

Pré-requis :

Professionnels du cinéma ou de l’audiovisuel ayant une expérience du plateau et/ou de l’écriture et/ou de la post-production.

Public

Intermittents ou artistes-auteurs exerçant dans le domaine de l’audiovisuel ou du cinéma

Matériel mis à disposition

  • Salle de cours équipe d’un vidéo-projecteur.
  • Plateau de tournage +matériel (caméra, lumières…)
  • Véhicules pour tournages extérieurs

Modalités de recrutement

  • Entretien préalable avec le responsable de la formation
  • Vérification des pré requis : entretien, grille d’analyse des pré requis
  • Analyse du parcours : CV et expérience

Validation

La validation des acquis de la formation se fera à partir des exercices menés tout au long de la formation.